dimanche 15 octobre 2017

Synesthesie, suite

Synesthésie Clair Obscur Laurent Mareschal Vernissage le mardi 31 octobre de 18h à 21h Rejoignez l'événement sur Facebook Synesthésie Centre commercial Basilique Passage du Saulgier 93200 Saint-Denis Synesthésie présente une exposition personnelle de Laurent Mareschal suite à son accompagnement en résidence en 2014-2015. Clair Obscur est un dispositif filmique tentaculaire autour de la notion d’obscurité. Il prend place dans une boutique spécialement aménagée du Centre commercial Basilique de Saint-Denis. La peur de l’obscurité et de la nuit est ancestrale. Plus que jamais, nos contemporains cherchent par tous les moyens à la réduire dans l’espace et le temps. C’est une obsession, à tel point que l’on parle désormais de pollution lumineuse. C’est à partir de ce constat que Laurent Mareschal propose de réfléchir au rapport que l’on entretient avec l’obscurité ainsi qu’aux différentes stratégies développées pour la combattre. Exposition ouverte du 1er novembre au 10 décembre 2017
Synesthésie

mardi 10 octobre 2017

Prix ActuSF de l'Uchronie, les nominés

Prix ActuSF de l'uchronie 2017 : les finalistes : Prix Littéraire : - Latium de Romain Lucazeau, Éditions Denoël Lunes d'encre, - La chute de la maison aux flèches d’argent de Aliette de Bodard, Fleuve Editions, - Mes vrais enfants de Jo Walton, Editions Denoël coll. Lunes d’Encre, - L’Empire électrique de Victor Fleury, Editions Bragelonne, - Semper Lupa de Meddy Ligner, Éditions Armada, - Le Baron Noir Année 1864 de Olivier Gechter Les éditions Mnémos Prix Graphique : - Reconquêtes de Sylvain Runberg (Scénario) et François Miville-Deschênes (Dessin), Le Lombard, - Erased de Kei Sanbe, Ki-oon Éditions, - Le Château des étoiles 3, de Alex Alice, Éditions Rue de Sèvres, - Le Voyage extraordinaire 5, de Denis-Pierre Filippi (Scénario) et Silvio Camboni (Dessin), Vent d'Ouest. Prix Spécial - La série La longue terre de Terry Pratchett officiel France et Stephen Baxter, Éditions L'Atalante, - La trilogie Les Brillants, de Marcus Sakey, Éditions Gallimard, collection Série Noire - Philippe Éthuin pour son travail aux éditions publie.net
En savoir plus

mardi 26 septembre 2017

De Canopus in Argo, acte 2

Vient de reparaître à La Volte le deuxième roman de la première série de fiction spéculative revendiquée par Doris Lessing, Canopus in Argo. Je relirai donc avec plaisir Les Mariages entre les Zones Trois, Quatre et Cinq même si, à ce que je me rappelle, ce livre appartient plus à la catégorie de l'étrange qu'à la SF. Mais la quatrième de couverture m'incite à revérifier si mes souvenirs ne sont pas trop vérolés. Comme Shikasta, Mariages entre les zones Trois, Quatre et Cinq était déjà paru au Seuil. Contrairement aux livres suivants de la série, ces deux livres pouvaient être présentés comme de la littérature "blanche", on pouvait les lire sans en reconnaître la base rationnelle, spéculative. Espérons que La Volte arrivera à poursuivre la série pour que l'appartenance de la série à la SF, à laquelle Doris Lessing a aussi donné ses deux derniers romans, Mara et Dann et L'Histoire du Général Dann , soit enfin apparente aux lecteurs français. En attendant, lisez ce second volume. Le site La Volte présente le livre.

jeudi 21 septembre 2017

Des Poulpes et de l'intelligence

En lisant cet article dans 20 minutes aujourd'hui, je ne peux m'empêcher de repenser au roman de Sheri S Tepper, non traduit et postérieur à l'information de 2009 signalée dans l'article, où intervient le Roi des Poulpes, The Waters Rising, lu récemment.

mercredi 20 septembre 2017

Etrange festival, fin

Non sans retard, je signale que la dernière journée de l'Etrange Festival, dimanche, a permis de voir deux nouveaux films, Mansfield 66/67 qui présente la vie et la mort de Jayne Mansfield à travers les récits de plusieurs de ses amis, et m'a donc fait considérer sous un autre angle une actrice que je n'ai pas vraiment connue; et Metafukaz, adaptation animée d'une BD complètement délirante et bourrée de références. Pour les différents prix, que ce soit par les prix du jury ou ceux du public, je dois dire que je ne suis pas satisfait, les oeuvres récompensées ne m'ayant pas paru exceptionnelles. Mais je ne suis pas le jury. En longs métrages, j'ai déjà commenté ceux que j'ai vus, et je n'ai pas vu Les Bonnes manières. En courts métrages je n'ai pas aimé les deux choisis, entre autre parce que longs, mais je n'ai vu aucun film court qui m'ait enthousiasmé (je n'ai pas tout vu). En attendant, c'est fini pour cette année....

samedi 16 septembre 2017

Etrange festival (encore)

Avant-hier deux films intéressants. Euthanizer, de Teemu Nikki,est tout à fait réussi. La Lune de Jupiter m'a plutôt déçu, parce qu'il y a une certaine incohérence dans les réactions des personnages, celles du héros en particulier. Pas pu aller au Forum hier à cause d'autres obligations, aujourd'hui parce que ma box était en panne; elle semble refonctionner, pourvu que ça dure.... Demain j'ai encore deux ou trois films au programme. Raté deux séances de courts-métrages, et plutôt déçu par ceux que j'ai vus, souvent trop longs pour mériter vraiment le titre de courts métrages et trop courts pour vraiment mettre en valeur l'histoire; des longueurs plutôt qu'une histoire cohérente et détaillée.